Titres Certifiés en Immobilier

Gestionnaire d’Actifs et de Patrimoines Immobiliers

Contactez-nous

Certification de niveau 6 reconnue par l’Etat enregistrée au Répertoire National des Certifications Professionnelles par arrêté du 28/07/17 publiée au JO du 05/08/17, délivrée sous l’autorité de Sciences-U Lyon - Lille - Paris

Fiche RNCP

Cette certification RNCP vous intéresse pour votre établissement ?


Contactez-nous !

Objectifs de la certification

La certification a pour objectif de former des professionnels experts en gestion, valorisation et optimisation de tout type de patrimoines immobiliers placés sous sa responsabilité : logements en accession et intermédiaires, logements sociaux, immeubles de bureaux et d’activités, locaux commerciaux, résidences étudiantes, résidences de loisirs et de vacances, EHPAD, patrimoine de collectivités.

Le certifié détiendra des savoirs juridiques, financiers, techniques, fiscaux et sociaux en gestion de patrimoines immobiliers.

Activités et compétences visées par la certification

Activités visées

Le métier de gestionnaire d’actifs et de patrimoine immobilier s’articule autour de trois grandes missions :

  • La satisfaction et la conciliation avec les intérêts des utilisateurs du parc immobilier.
  • La performance des biens du parc immobilier.
  • Le développement d’un portefeuille immobilier économique et/ou de syndic.

A l’issue de la certification, le candidat atteste des compétences suivantes :

  • C1.1. Estimer au plus juste la valeur des actifs grâce à des données fiables et régulières pour démontrer la valeur de son portefeuille
  • C1.2. Sélectionner des biens nouveaux pour étoffer son offre
  • C1.3. Assurer la montée en compétence de ses collaborateurs dans l’utilisation des outils numériques pour démultiplier la visibilité de l’offre sur ses marchés.
  • C1.4. Superviser la gestion des mandats reçus pour les faire renouveler
  • C1.5. Traduire en langage commun les arrêtés de compte de la copropriété, les budgets prévisionnels N+1, pour une présentation aisée en assemblée par les responsables de copropriété.
  • C1.6. Rédiger les ordres du jour et les Convocations des Assemblées Générale des AFUL, ASL-copropriétés et sous-copropriétés, pour coordonner les organes exécutifs d’une copropriété en volume.
  • C1.7. Assurer la bonne présentation des mandats de syndic en Assemblée Générale sur de nouvelles copropriétés ou à échéance des mandats.
  • C1.8. Préparer les futurs dossiers d’immatriculation des copropriétés pour anticiper les futures obligations de la loi ALUR.
  • C1.9. Superviser jusqu’à la vente ou la location de l’actif la bonne application de l’obligation de moyen découlant du mandat de gestion.
  • C1.10 Gérer la commercialisation des nouvelles opérations et la re-commercialisation des biens existants pour optimiser le patrimoine pour le compte de sociétés immobilières et foncières.
  • C1.11 Constituer des bases documentaires numériques (data rooms) à destination des assets managers, pour faciliter la mise en vente de l’actif.
  • C1.12. Superviser le suivi de l’état technique de ses immeubles pour qu’ils respectent les réglementations en vigueur (amiante, légionellose, plomb, etc.) et environnementaux par la réalisation d’audits et par la labellisation (HQE exploitation, etc.).
  • C1.13. Mettre en place une grille de lecture technique simplifiée pour identifier facilement les pathologies propres à l’immeuble.
  • C1.14 Hiérarchiser les priorités d’action pour définir le plan pluriannuel de travaux et le déployer dans le cadre d’une maîtrise d’ouvrage déléguée.
  • C2.1. Soumettre à sa hiérarchie ou à la copropriété les projets d’évolution du parc nécessaires pour anticiper le risque d’obsolescence programmée des biens en englobant les critères de développement durable
  • C2.2. Préconiser les travaux en veillant à la rentabilité économique des opérations pour faire évoluer le parc dans une perspective fiscale et patrimoniale
  • C2.3. Consulter des experts pour formuler des préconisations correctives ou préventives
  • C2.4. Déterminer des prix locatifs à partir d’études de marché
  • C2.5. Minimiser la vacance locative mais garantir un taux de vacance nécessaire pour assurer la fluidité des relocations
  • C2.6. Assurer la valeur faciale numérique du bien sur le marché pour pérenniser sa valeur.
  • C2.7. Déterminer les conditions du bail pour optimiser la valeur du bien.
  • C2.8. Superviser le suivi des consommations et les utilisations des ressources pour les ajuster en permanence aux besoins réels et aux évolutions technologiques et réglementaires
  • C2.9. Négocier les contrats de maintenance, d’entretien et de prestations multi techniques et multi services (chaudières, ascenseurs, électricité, réseaux informatiques, modes de communication numériques, ventilation, climatisation, points de vente, équipements partagés) associés au parc immobilier pour améliorer la qualité des prestations et les productions d’énergie.
  • C2.10. Choisir les assureurs et les polices adaptées pour optimiser le trio « risques /retour sur investissements / prime d’assurances » et, ce, sans redondance de couverture.
  • C2.11. Déterminer les configurations et les prestations locatives pour développer, dans une logique d’économie de partage, une qualité de vie propre à rendre le bien attractif
  • C2.12. Analyser les desideratas des locataires et les informer des solutions individuelles ou collectives qui seront mise en œuvre de manière réactive.
  • C2.13. Contrôler la mise en œuvre des solutions retenues pour garantir la satisfaction client.
  • C2.14. Désamorcer les litiges avec les locataires en situation de retard ou de non-paiement pour éviter les voies d’exécution.
  • C2.15. Superviser les conditions de sortie du bail, pour déterminer les conditions financières et les responsabilités de la remise en état
  • C2.16. Superviser la coordination des travaux d’entretien-rénovation.
  • C3.1. Tirer les conclusions des diagnostics techniques pour confirmer la conformité réglementaire du bien ou mettre en œuvre le plan d’actions nécessaire
  • C3.2. Apprécier l’adéquation entre le profil des locataires (personne physique ou morale), et le référentiel locatif, (personne physique ou morale), social, ou public pour contractualiser le mandat de gestion, la location ou pour intégrer le changement statutaire du locataire
  • C3.3. Instruire les demandes de mutation et les changements de situations pour faire évoluer le bail
  • C3.4. Concilier des intérêts disparates et divergents liés aux obligations de mixité sociale et statutaire pour sécuriser par son expertise le bon fonctionnement d’un ensemble immobilier
  • C3.5. Négocier avec les acteurs privés ou publics les réponses aux problèmes et enjeux socio-culturels propres à assurer la sécurité et la paix sociale au sein du parc.
  • C3.6. Développer une politique de formation des usagers au développement durable pour mettre en œuvre les bonnes pratiques.
  • C3.7. Susciter l’adhésion générale des utilisateurs aux règles et enjeux du développement durable pour faire régir l’ensemble du parc immobilier selon le principe de Valeur Verte.

Le référentiel d’activités, de compétences et d’évaluation est consultable et téléchargeable dans son entièreté sur la fiche RNCP

Salaire Moyen

Emplois

Salaire débutant

Gestionnaire d’actifs et de patrimoines immobiliers 32K

Type d’emplois accessibles par les certifiés

  • Syndic de copropriété / Gestionnaire de copropriétés,
  • Gérant de parc d’immeubles,
  • Responsable de Parc Immobilier Social / Gestionnaire de Site de logement social,
  • Gestionnaire de portefeuille locatif / Gestionnaire de portefeuille immobilier / Gestionnaire de parc immobilier / Gestionnaire de patrimoine immobilier,
  • Assistant au Directeur de Parc immobilier ou au Directeur immobilier,
  • Chef d’agence locatif immobilier,
  • Responsable administratif de la gestion locative / Responsable d’agence / Responsable de centre de gestion (résidences à thème ),
  • Responsable technique de site / Facility manager,
  • Administrateur de biens

Pré-requis d’accès à la certification

Être titulaire d'un diplôme ou d'une certification de niveau 5 selon la nomenclature européenne.

Conditions de délivrance de la certification

L’obtention de chaque bloc de compétences fait l’objet de la délivrance d’une attestation de compétences.
La validation de l’ensemble des blocs de compétences permet la délivrance de la certification.

Le certificateur assure l’organisation du jury et la délivrance de la certification. Le jury de certification est composé d’un Président du jury et de 4 professionnels externes dont 2 employés et 2 employeurs.

Écoles associées a la certification

Vous êtes un organisme de formation, une école, vous souhaitez proposer ce titre ?


Contactez-nous !